Nostalgie d’hiver au temps des Fêtes

Plaisirs d’hiver

Je suis chez moi, en vacances pour le temps des Fêtes, et je regarde par ma fenêtre la neige tomber en gros flocons féériques. J’aime l’hiver québécois (même si je le trouve trop long). Des petites ouates qui tombent du ciel, c’est pour moi un des plus beaux spectacles qui soient. Ça continue de m’émerveiller, même à 41 ans. Et puis cette odeur irrésistible dans l’air chargé d’humidité: ça sent la neige qui s’en vient. Et j’aime la musique du crissement des bottes sur le tapis blanc. Puis quoi de plus apaisant que de contempler la blancheur immaculée des paysages après la tempête!

J’aime aussi ce froid mordant qui entre par mes narines et vient me fouetter les sèves. Ce froid saisissant qui me fait sautiller sur place, taper plusieurs fois dans mes mitaines et pousser des petits cris d’étonnement. Oui, décidément, la pensée de manquer tout ça l’an prochain me rend toute « chose »…

Bien sûr, je ne raconte pas tout ça pour me plaindre! C’est juste une réflexion, qui m’est venue comme ça. Parce que malgré mon petit coup de nostalgie, j’envisage deux options vraiment trippantes pour l’an prochain.

Les Fêtes à l’étranger

Comme je devrais être en Inde du Sud à cette période-là, je pense soit m’installer à Goa (parce que c’est festif), soit aller à Kochin, parce que je viens de lire qu’il y a une fête extraordinaire pour le Nouvel An. J’espère en tout cas que je serai avec d’autres expatriés à faire la fête (et que personne ne chantera le Minuit chrétien!).

Hé, je vais peut-être retrouver Elvis sur une plage de Goa (on sait tous qu’il n’est pas vraiment mort)… Elvis dans son suit de cuir noir autour d’un feu de camp, chantant Blue Christmas? Tellement. 😛

Laissez un commentaire!

avatar
  Je m'abonne!  
Être informé de