Un blog pour compagnon de vadrouille

Quand j’ai décidé de partir un an, j’ai tout de suite pensé : « Ça me prend un blog! »

Parce qu’en 2006, quand je suis partie 3 mois en Inde, je racontais mon voyage par courriels à un petit groupe de proches. Et j’avais adoré faire ça! Étant donné que je pars longtemps cette fois-ci, c’est plus pratique d’avoir mon propre site où rassembler textes et photos. Comme ça mes proches pourront me suivre à leur rythme et je ne bombarderai pas leurs boîtes de courriels.

Et puis j’aime beaucoup lire des blogs de voyageurs. J’en ai d’ailleurs lus une quantité taille+ pour préparer mon projet de sabbatique. Donc, peut-être que mes péripéties pourront également intéresser des lecteurs qui ne partagent pas mon ADN. Tant mieux!

Un compagnon de vadrouille

En vérité, j’imagine ce site comme mon compagnon de route. Parce que quand on voyage en solo, on fait la connaissance de plein de gens de partout, avec qui on fait parfois des bouts de chemins. Il reste que ces rencontres sont très temporaires et qu’au bout du compte, on finit toujours par se retrouver avec soi-même. En solitaire aguerrie, c’est une perspective qui me réjouit plus qu’elle ne m’effraie. Par contre, je suis consciente qu’en partant toute seule à l’étranger pour un an, je risque de me sentir très seule par moments.

C’est pour ça que je vois mon blog comme un compagnon qui m’aidera à surmonter mes blues de routarde. D’abord parce que j’aime tellement écrire (donc ça devrait me changer les idées). Puis, je sais d’expérience que de mettre par écrit ce que l’on vit de difficile aide à s’en libérer. Et surtout, parce que publier un post avec la pensée que je serai peut-être lue par quelqu’un de bienveillant quelque part m’apportera certainement du réconfort les jours de pluie.

Ma deuxième job à temps plein

Je ne suis pas peu fière de présenter mon blog. Bien sûr, il est loin d’être parfait, mais je trouve qu’il me ressemble. En tout cas, j’y mets tout mon coeur.

Tout mon cœur et oh, combien de longues heures! Pour vrai, depuis que je l’ai commencé, en décembre, je me réveille la nuit pour prendre des notes, ajuster un truc, réécrire (encore et encore) les articles que j’ai déjà publiés, changer un titre... Ou il m’est arrivé plusieurs fois qu’un jour de semaine je me lève à 4 h (sans cadran), me fasse du café et me mette à retravailler un article jusqu’à mon départ au travail! Et j’en oublie de manger, la fin de semaine, tellement je suis absorbée par ce que je fais.

(D’ailleurs, de me voir perdre la notion du temps en créant mon site et en rédigeant des textes, ça me confirme d’autant plus que je ne fais pas, au moment où j’écris ces lignes, le travail que je devrais faire dans la vie. Perdre la notion du temps parce que ma job me passionne, c’est à ça que j’aspire. Et j’espère très fort que mon année de vadrouille me permettra de rentrer au pays en criant : euréka!)

Le plaisir d'apprendre

Je suis d’autant plus fière de mon blog parce que je l’ai conçu en autodidacte, en partant du degré zéro de la connaissance en création de site Web pour le mettre sur pied. J’ai tout appris petit à petit, à force de volonté, de curiosité et de patience, par essais et erreurs et à grands renforts de lectures de forums et de tutoriels sur YouTube.

Mais je suis loin d’être arrivée au bout de mon apprentissage! Soyez indulgents, donc. Aussi, n’hésitez pas à me contacter si vous voyez quelque chose qui cloche (comme un lien vers nulle part, par exemple). Ce blog est un work in progress et je ne vise qu’à l’améliorer.

Fleurs, confettis et morceaux de robot

Je lance un immense bouquet de fleurs printanières à ma cousine Renelle et à sa fille Marie-Hélène pour le boost de confiance qu’elles m’ont donné quand je leur ai parlé de mon idée de blog cet automne. Vous ne savez pas à quel point vous m’avez motivée. Je vous ai quittées sur un de ces high!

Ma belle James-Doc-Requin, je te garroche un char de confettis multicolores! Merci d’avoir pris le temps, merci pour tes missions spéciales, merci pour ton enthousiasme, pour ton intérêt et pour ton écoute.

Finalement, Tounesse et Jean-François, je vous accorde trois morceaux de robot, mes Saperlipopettes! Merci sincère pour vos commentaires pertinents et vos bonnes idées.

À propos des photos

Toutes les photos du site sont des photos personnelles. La photo de la page d’accueil, je l’ai prise lors d’un voyage à Varanasi (Inde) en 2009. Toutes les photos de fleurs, je les ai prises lors de voyages précédents. La carte du monde qu’on retrouve un peu partout, c’est mon babillard à la maison. Le thème de la section Bohème organisée, c’est une photo de mes vieux guides touristiques. Et le carnet turquoise en thème de la section Journal est un cadeau que j’ai reçu de Julie, mon amie d’enfance. La seule concession d’emprunt (autorisé) que j’ai faite, c’est l’image psychédélique que j’utiliserai comme thème pour mes articles plus « champ gauche ».

 

Pour lire les articles au sujet de la folle aux listes :

Laissez un commentaire!

avatar
  Je m'abonne!  
Être informé de