La folle aux listes (dernière partie)

Organisation 101

Je l’ai déjà dit, je suis la folle aux listes! Pour m’aider à y voir clair et pour ne rien oublier d’important dans mes préparatifs, j’ai conçu plusieurs listes que j’ai alimentées au fil de mes lectures et des pop-ups de ma cervelle. À ce propos, j’ai déjà écrit sur ce blog deux articles relatifs à ma liste de bagages et à ma liste de choses à faire. Dans cet article-ci, je parlerai de ma liste fourre-tout de données. Je ferai également un résumé des différents outils utilisés dans mes préparatifs de bohème organisée.

Pour lire mon article précédent à propos de ma liste de bagages:  

Pour lire mon article précédent à propos de ma liste de choses à faire:  

La folle aux listes strikes again!

Pendant mes préparatifs, je suis tombée sur une foule d’informations pertinentes sur divers sujets liés au voyage. Il me fallait alors un endroit où accumuler toutes ces informations. J’ai donc créé à cette fin un document Word fourre-tout pour ces données. Et je l’ai articulé par thèmes : Sites web, Santé, Sécurité, Applications et trucs technos, Avant de partir et Au retour.

www.tousketuveux.com

D’abord, la section « Sites Web ». Comme on le sait, il y a des sites Web pour tout et n’importe quoi (et son contraire). J’en ai noté plusieurs qui pourraient m’être utiles en cours de route. Par exemple, si je veux faire du bénévolat, pour des conseils photo, pour trouver de l’hébergement, pour loger chez l’habitant, pour trouver du wifi, pour trouver des visites guidées organisées par des locaux et alouette!

J’ai aussi noté toute une liste de blogs de vadrouilleurs à éplucher. Ils sont une excellente source d’infos pratiques (attention: telle arnaque vécue à telle place), de lieux méconnus à découvrir, de belles photos et de vitamine C.

What’s up, Doc?

Dans la section « Santé », j’ai mis, par exemple, de l’info sur les punaises de lit. Comment les repérer, comment les éviter, quoi faire en cas d’infestation... J’ai aussi noté quelques recettes maisons pour soigner les troubles intestinaux et des infos sur les probiotiques et les capsules de charbon végétal activé.

Attention, les flics!

Dans la section « Sécurité », j’ai noté différentes astuces que j’ai lues pour préserver ma sécurité et pour éviter les vols et les arnaques.

À titre d’exemples :

  • Organiser ses transports pour arriver de jour en lieu inconnu.

  • Établir contact avec des femmes, des couples ou des familles de locaux dans les transports.

  • S’inscrire en ligne auprès de l’ambassade du Canada au https://www.voyage2.gc.ca/minroca/std/termsandconditions-fr.htm

  • Transporter ses effets dans un sac d’épicerie local (moins attirant pour les voleurs).

  • Porter son sac à dos devant soi dans les lieux bondés.

  • Utiliser ses cartes avec parcimonie et ne pas laisser les marchands partir hors de vue avec sa carte.

  • Garder sur soi une photocopie de son passeport et fournir celle-ci au lieu de l’original dans les hôtels ou si l’on est abordé par un policier (au Vietnam, entre autres).

Bien entendu, il reste que les petites arnaques et trappes à touristes sont inévitables. De se trouver stupide de s’être fait avoir, cela fait partie du deal. Parfois, il faut savoir mettre son orgueil dehors pour mieux composer avec ces désagréments. Et puis il faut relativiser les affaires, aussi. Est-ce que cela vaut vraiment la peine de faire une crise d’apoplexie pour s’être fait fourrer de 100 roupies? Heille, Chose! Ça vaut à peu près 2 $ : prends ton gaz égal pis regarde le paysage…

Nuage à l’horizon

Dans la section « Applications utiles et trucs technos », j’ai noté différentes idées ou recommandations d’applications à télécharger dans ma tablette. Par exemple, Skype pour les appels-vidéos, CityMaps2Go pour des cartes s’affichant hors-connexion ou OANDA, un convertisseur de devises.

Aussi, j’ai noté dans cette section des infos relatives à différentes plateformes offrant de l’espace dans « le nuage » : Google Drive, Dropbox, OneDrive, etc. Combien d’espace gratuit offrent-ils, quels sont les prix si j’en veux plus, tout cela.

Finalement, j’ai noté mon plan de match au niveau de la sauvegarde de mes documents, mp3, ebooks et photos. Étant donné que j’ai choisi une tablette ayant un espace limité (16 Go), je vais sauvegarder toutes mes affaires dans le cyberespace (avec mon sabre laser). Puis comme je ne veux rien perdre, je me suis équipée de diverses clés USB et cartes mémoires pour faire des copies de tout cela.

Wake me up before you go-go

Dans la section « Avant de partir », j’ai surtout explicité certains items de ma liste toudou.

Les démarches à entreprendre avec la RAMQ quand on s’absente plus de 183 jours de suite, par exemple. Ou la liste de mes changements d’adresse à faire. Ou des notes sur l’obtention d’un permis de conduire international, sur les assurances voyages, tout ça.

Puis de temps en temps j’ai noté là-dedans des idées musique. Parce que j’aime bien partir en voyage avec des nouveaux albums à découvrir. J’ai commencé à faire cela en 2009. J’étais seule à l’aéroport de Montréal et je flânais dans une boutique qui vendait des disques. Sur le coup de l’impulsion, j’ai acheté le dernier Les Trois Accords en me disant qu’une fois à Istanbul, chez Can où j’allais loger, je convertirais les tounes en mp3.

Et j’ai vraiment aimé l’expérience, que je vais répéter cette fois-ci. Surtout qu’en voyage, il y a pas mal d’attente au niveau des transports et cela fournit des moments parfaits pour se plonger dans des nouvelles musiques. Bon là, ce que je ne raconterai pas ici parce que c’est vraiment trop con et afin de préserver un peu de crédibilité, c’est qu’au lieu du dernier Les Trois Accords, c’est le dernier Indochine que j’avais acheté sans m’en rendre compte...  (Ah merde, je l’ai dit!)

Dans cette section, j’ai aussi mis la liste des documents importants dont il me faut faire des copies papier et/ou numérisations. Et à qui les transmettre (à moi?, ma mère?, ma belle Édith qui s’occupera de mes finances?, Chewbacca?...).

Retour au bercail

Dans la section « Au retour », j’ai pour l’instant noté des trucs pour faciliter mon retour à la normal après un an de vadrouille. Parce que, il faut se le dire, je m’attends à passer par une phase de solide vague à l’âme. J’ai noté ceci (je ne sais plus du tout où j’ai lu cela, mais je soupçonne que ce soit un Français qui l’ait écrit…) : « Avant de partir, notez dans un carnet les raisons qui motivent votre départ, pour ne pas les perdre de vue, même au retour, et écrivez ce que vous aimez de votre vie chez vous. Ces notes pourront vous aider le moment venu si la réadaptation du retour est un peu difficile. Autre must, pensez à un projet de retour qui vous allumera. Le danger ultime est de tout miser sur votre voyage et du coup (NDLR : Français démasqué!), revenir en ayant l’impression d’être à présent sans rien, privé de but. »

J’ai l’intention de suivre les deux conseils et j’utiliserai éventuellement cette section pour y mettre mes idées.

Finalement, j’ai aussi noté ici l’adresse Web d’un site qui permet de créer des cartes géographiques personnalisées. Je pensais, au retour, créer une carte de ma vadrouille. Mais en écrivant cet article, je me dis que ce site pourrait m’être utile bien avant. Je pourrais peut-être débuter une carte que je mettrais à jour au fur et à mesure de mes déplacements et que je pourrais présenter sur mon blog. Je cogite là-dessus…

Bohème organisée : check!

En résumé, préparer une vadrouille d’un an, cela exige beaucoup de choses à planifier, à apprendre, à lire, à évaluer, à acheter, alouette! Alors pour m’aider à démêler tout cela, j’ai utilisé différents outils.

Pour ce qui a trait à quoi mettre dans mes bagages et à comment les organiser : j’ai ma liste de bagages et de trucs d’organisation (plus de détails ici).

Parce que je ne veux rien oublier des 8000 choses à faire avant de partir : j’ai ma liste chronologique toudou (plus de détails ici).

Pour éviter de me retrouver dans tel pays quand c’est trop torride, trop froid, pendant la grande mousson ou en période de typhons : j’ai mon calendrier météo des pays (plus de détails ici).

Comme point de chute où accumuler des informations utiles à propos des sites Web et blogs intéressants ou de la santé, de la sécurité, des applications et trucs technos. Afin aussi d’expliciter certains aspects de mes préparatifs d’avant départ et de préparer un retour au bercail en douceur : j’ai ma liste fourre-tout de données (plus de détails ci-haut).

Pour tester des scénarios d’itinéraires afin d’en valider la faisabilité économique : j’ai ma grille de budget de vadrouille au quotidien (plus de détails ici).

Afin d’avoir un endroit où jeter pêle-mêle les infos rencontrées à propos de différents pays : j’ai mon document Pays (plus de détails ici).

Pour tirer un portrait spécifique à mes besoins et à mes intérêts à propos des destinations que j’envisage de visiter (et éviter de traîner sur mon dos de lourds guides touristiques dans leur version papier): j’ai mes guides de vadrouille personnalisés (plus de détails ici).

Dans le but de me tenir au courant de ma situation financière pendant ma vadrouille sans avoir à accéder à mon compte de banque en ligne sur du wifi public : j’ai ma grille Excel de suivis bancaires, document qui sera partagé avec ma belle argentière Édith pour toute la durée de ma sabbatique (plus de détails ici).

Finalement, j’ai aussi utilisé deux autres outils dont je n’ai pas encore traité...

Est-ce que je me lance dans l’aventure?

Comme je l’ai déjà dit, mon année sans solde est répartie sur 3 ans pendant lesquelles je ne reçois que 2 tiers de mon salaire habituel. Et en raison de cette coupure, il m’a fallu déménager dans un logement plus économique.

Alors au moment où j’ai envisagé de demander officiellement mon congé, je me suis fait un budget. Pour évaluer, par exemple, jusqu’à combien je pouvais payer pour mon nouveau loyer, à quels endroits est-ce que je pouvais couper dans mes dépenses et combien d’économies je pouvais accumuler en parallèle. Je me suis donc fait un budget en 3 phases pour évaluer ma situation financière : avant le départ, pendant la sabbatique et post-sabbatique.

Je n’entrerai pas dans les détails. De un, c’est privé et inintéressant. De deux, c’est propre à chacun, de toute façon. Tout ce que je dirai de plus à ce sujet, c’est que jusqu’ici je n’ai respecté ce budget en aucune façon! LOL

Dans le coin gauche, mon côté organisée veut tout budgétiser et a soif de détails. Dans le coin droite, mon côté bohème s’en contre-câlisse. À la fin du combat, cela me laisse quand même avec un portrait global de la situation (enrobé de flou) et cela me satisfait amplement.

Ma vadrouille en un coup d’oeil

Après avoir déterminé quelles seront mes destinations de vadrouille potentielles, j’ai voulu voir en un seul coup d’oeil où j’en suis dans mes préparatifs. Voilà pourquoi j’ai créé un tableau dans lequel j’ai indiqué les informations suivantes:

  • Où et quand (possiblement) je serai dans chaque pays.

  • Si le pays exige un visa ou a des exigences d’entrée/sortie + les détails à ce sujet.

  • Comment aller de l’aéroport à mon hébergement (ou à la ville)?

  • Est-ce que j’ai réservé de l’hébergement? Ou devrai-je le réserver plus tard ?

  • Est-ce que je prends des devises du pays avant de partir? Si oui, quel montant? Et sinon, est-ce qu’il est préférable de prendre les devises dans une banque, dans un bureau de change ou à l’aéroport?

  • Mon guide de vadrouille perso est-il prêt? Est-ce que j’ai des CityMaps2Go, des cartes en PDF?

Le résultat donne quelque chose qui ressemble à ceci : En un coup d'oeil (aperçu).

 

Voilà qui fait (enfin!) le tour de la folle aux listes...

Laissez un commentaire!

avatar
  Je m'abonne!  
Être informé de