Malang

Dernière escale javanaise

Malang, c’est une des grandes villes de l’île de Java. Si j’ai choisi d’y aller, c’est parce qu’elle est située dans l’Est de l’île et donc qu’elle me rapproche de ma destination suivante, l’île de Bali. Aussi, étant donné qu’elle est située plus en hauteur, j’ai pensé qu’un peu de fraîcheur serait bienvenue. Bien sûr, j’avais aussi lu que c’était un endroit intéressant à visiter.

Ma chambre ici est très confortable. Spacieuse et propre, lit queen, A/C, télé, penderie. Et pour sensiblement le même prix que le dortoir de Singapour, de Jakarta ou la petite chambre de Yogya (une vingtaine de dollars la nuit). J’ai profité du confort pour rattraper mon retard sur les textes de mon blog, pour écouter quelques épisodes du Graham Norton Show (un talk show britannique hilarant : allez écouter ça sur YouTube) en mangeant des chips (enfin, quelque chose qui s’en rapproche!), pour lire un bon roman et pour faire la grasse matinée. Oups! Pas vrai, pas de grasse matinée pantoute. Parce que le déjeuner inclus est servi à la chambre vers 7 h (deux fois à 6 h 45)! Pas facile…

Parlons bouffe

Ce déjeuner, servi froid, il a l’air de ça :

Parce que les Indonésiens mangent froid sans problème. Pour moi, cela demande une adaptation. La nourriture est savoureuse, par contre. (Enfin presque toujours, parce que ce soir, j’ai mangé le pire sandwich de ma vie! Entre deux tranches de pain blanc pas toastées, une couche de sauce orange, un œuf frit, une couche de sauce orange, une tranche de fromage, une couche de sauce orange, une tranche de viande non identifiée, une couche de sauce orange, une tranche de tomate verte, une feuille de salade et, devinez quoi? Je vous le donne en mille : une couche de sauce orange! Cela venait avec une poignée de frites. Enfin, cela avait l’apparence des frites, mais certainement pas le goût! A-re-ke). 

Mais, juste entre nous, ces jours-ci j’échangerais mon royaume contre une grande pizza bien chaude et juteuse. J’ajouterais peut-être même 2 œufs bacon en entrée et une poutine au dessert! Ou je débarquerais pour souper chez ma mère, qui cuisine tellement bien, pour déguster un bon repas chaud. Mais tous les jours, je vais au resto d’à côté qui sert un délicieux cappuccino (avec le design dans la mousse et tout) et cela me réconforte. Bref, je suis en pleine crise de nostalgie gourmande!

Parlons télé

Une des choses que j’aime bien à l’étranger, c’est de regarder la télé locale. À San Francisco, par exemple, je suis tombée sur un de ces preachers américains trop intenses, sur scène devant une salle remplie de spectateurs galvanisés. Il aboyait des trucs sympathiques comme : «My Lord, I believe in a world free from lesbians!» Moi qui venais d’assister à la parade de Pride la veille… Sweet Jesus!

Ici à Malang, je suis tombée sur une version indonésienne de Jerry Springer. Je ne comprenais pas ce qu’ils disaient, bien sûr, mais on pouvait facilement déduire la situation. Un homme et une femme sont sur scène. Une jeune femme les rejoint, en larmes, et elle engueule l’homme, puis repart. L’homme se met ensuite à supplier en pleurnichant la femme assise à ses côtés (de lui pardonner son infidélité, on comprend). Mais nope! elle le rejette en pleurant. Classique! J’en ai fait un vidéo, si vous êtes curieux. Et n’ajustez pas votre appareil, l’animateur a bien les cheveux verts. 

J’ai aussi écouté un bout de ce qui semblait être un croisement entre Amercian Idol et un téléthon. Une animatrice, un genre de panel de juges (?), des centaines de spectateurs. Quelqu’un monte sur scène et il raconte brièvement son histoire à l’animatrice, puis on présente un topo de son histoire : vie difficile, enfant handicapé… Quand le topo finit, sa famille dans la salle pleure, les spectateurs pleurent, l’animatrice aussi (et moi j’ai le moton), puis un montant s’affiche derrière le candidat (la somme qu’il lui faudrait pour se sortir du trouble, je présume) et des numéros de téléphone. Je soumettrai le concept à Chantal Lacroix à mon retour…

Parlons musique

Depuis mon arrivée en Asie, je dois dire que je ne suis pas tellement dépaysée par la musique que j’entends. Par exemple, en Indonésie, j’entends tous les jours (et même plusieurs fois par jour) notre Justin Bieber national et son Despacito. Mais aussi, j’entends beaucoup les mêmes classiques internationaux que chez nous. 

À Singapour, par exemple, j’ai croisé un gars soûl qui avait mis le volume de son cellulaire à fond et qui beuglait à tue-tête sur la chanson Country Road (Pas besoin de vous dire que j’ai pensé à vous, Conrad et Johanne, et que je préfère de loin votre interprétation de cette chanson! Xxx). 

Quand même, j’entends un peu de musique locale, mais surtout de la pop, pas tellement de musique traditionnelle. Sauf cette fois, tout près du monastère bouddhiste dont j’ai parlé dans mon article précédent, où une vieille dame faisait jouer un air magnifique. Je regrette d’ailleurs de ne pas avoir demandé ce que c’était. J’ai fait un court film sur lequel on l’entend, sur Instagram.

Parlons cash

Est-ce que vous saviez que je suis multi-millionnaire? Et bien je ne le savais pas non plus! Mais ici, c’est à coup de millions que je retire de l’argent au guichet. Parce qu’un dollars canadien équivaut à environ 10 000 roupies indonésiennes. Alors une grande bouteille d’eau, c’est 4 000 roupies, un repas, environ 30 000 roupies et ma semaine à l’hôtel m’a coûté 1 million et demi! 

Et Malang, alors?

J’y viens, j’y viens… Mes impressions sont mitigées par rapport à cette ville. Pas mon coup de cœur, disons. Mais ce que j’y ai apprécié particulièrement, c’est la vue qu’on y a depuis un certain pont qui traverse un cours d’eau. (Peux-tu être plus vague, s’il te plaît, Isa?) Depuis ce pont, on voit d’un côté des habitations aux toits ocres et quelques graffitis. De l’autre, des bâtiments aux couleurs vives. C’est très chou. 

Et puis sur ce pont, j’ai croisé une de mes fans (Hahaha!) qui a voulu prendre un selfie avec moi. J’en profite dans ce temps-là (pas toujours, mais souvent) pour demander la pareille. Cela me permet d’avoir une belle collection de visages indonésiens en souvenir. Cette fois-là, j’ai eu droit à un cadeau bonus : un bisou! J’ai trouvé cela tellement touchant. La photo est mal cadrée parce que je suis nulle en selfie, mais on y voit l’essentiel.

Autre chose que j’ai appréciée à Malang, c’est qu’on y trouve des petites allées piétonnes toutes fleuries. Et, près de la gare, une imposante statue de lions et des bouquets de ballons.

Par contre, ce que j’ai trouvé un peu pénible, c’est le bruit (en plus, il y a des rénos à mon hôtel) et le satané trafic! Ici, traverser une rue, c’est tout un défi. Des fois je reste plantée là je ne sais pas combien de temps avant de me lancer entre deux autos et 36 motos. D’ailleurs, ils ont ici toute une armada de types équipés de dossards verts et de sifflets qui essaient tant bien que mal de faire la circulation et d’aider au stationnement des véhicules. Il reste que cela devient lourd de se promener dans la ville quand à chaque fois que tu dois traverser la rue, cela te fait l’effet d’un supplice chinois! (Mais oui, j'exagère un peu, là!) 

 

Cap sur Bali

Mais surtout, je pense que je suis vraiment due pour me retrouver dans le calme, au bord de la plage. Je pars donc le 19 juillet (en train) vers Banywangi. J’y arriverai tard le soir alors j’y passerai la nuit, mais le lendemain, je prendrai le ferry menant à l’île de Bali. J’ai réservé 6 nuits à Pemuteran, puis 5 autres à Canggu, deux petites villes en bord de mer. Ah que cela va faire du bien! En plus, j’ai réussi à dénicher un tube de crème solaire (pas si facile à trouver ici) alors je suis prête à me gorger de soleil!

Bali, j’arrive!!!

4
Laissez un commentaire!

avatar
3 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
Marie-Claude DufourIsabelle en vadrouilleDaniellejohanne Recent comment authors
  Je m'abonne!  
le plus récent le plus ancien
Être informé de
Marie-Claude Dufour
Invité
Marie-Claude Dufour

Aaaahh! Traverser la rue! C’était pareil au Pérou!
Sinon, je viens de finalement aller voir ton blog aujourd’hui, et je suis en train de tout lire… Je t’envie tellement! En même temps, après 3 semaines au Pérou, j’étais bien contente de revenir dans mon quotidien familier… Bonne suite de voyage!

Danielle
Invité
Danielle

Ça fait du bien de voir la moitié de ta binette 🙂 On se revoit à Bali?

johanne
Invité
johanne

profites de ce petit repos à la plage et attention au coup de soleil ???? et merci pour le petit commentaire ????j’adore te lire bisous xxxx