Australie: Melbourne (partie 1)

Enfin m'y voilà!

J’étais super excitée de visiter Melbourne, dans l’État de Victoria (au Sud du pays). Et même si tous les Australiens avec qui j’avais parlé depuis mon arrivée au pays m’ont dit qu’il y faisait froid et qu’il pleuvait là-bas ces temps-ci, je me sentais d’attaque pour affronter n’importe quelles conditions. 

Il faut dire que j’ai été très choyée depuis mon départ du Québec le 24 juin dernier. Pas un seul jour de pluie à mon actif, à quelques gouttes passagères près. Mais les gens avaient raison : il y faisait froid (10 degrés?) et des averses et éclaircies se sont partagé le ciel pendant les quatre premiers jours de mon passage là-bas. J’ai même eu droit à un dix secondes de grêle une journée! 

Pas grave! Armée de ma veste, de mon coupe-vent et de mon parapluie, c’est avec un plaisir immense que j’ai parcouru la ville du 12 au 19 septembre 2017. Et puis les 3 derniers jours étaient plus chauds (autour de 20) et ensoleillés. 

Une histoire d'amour

Melbourne m’a touchée au coeur. Je marchais dans ses rues, tout émue (Je vous entends penser : «Encore! On sait bien…»). J’y ai vu tellement de choses que je ne sais pas comment commencer mon article. D’ailleurs, il me faudra en écrire plusieurs pour tout couvrir. Bon, tout ça sera un peu décousu, mais je vais y aller par thèmes, je pense. Je me lance. Mais avant, je dois dire que mes photos ne sont pas à la hauteur de la beauté des lieux (la routine, la routine!). Faudra y aller voir par vous-mêmes!

Auberges de jeunesse

J’ai passé la semaine dans une auberge de jeunesse, dans un dortoir pour femmes à quatre lits. L’auberge (Nomads Melbourne) était plutôt merdique, mais j’y ai fait de belles rencontres. Je pense à cette Sud-Coréenne qui essayait de trouver du travail malgré son anglais sommaire. Ou à cette jeune femme de Taïwan qui était de passage avant d’aller travailler à Sydney. Je pense surtout à cette Néerlandaise trop trippante qui était en sabbatique elle aussi (et dont je regrette de ne pas avoir pris les coordonnées).

Mais ce sera la dernière fois que je dors dans ces établissements. Parce que les auberges de jeunesse, ça a un avantage économique (et c’est pour cela que j’y ai logé à Singapour et en Australie). Toutefois, pour le reste de ma vadrouille en Asie du Sud-Est, l’hébergement à bon prix est facile à trouver alors ce ne sera plus nécessaire. Ces auberges sont aussi fantastiques pour rencontrer des gens facilement. Par contre, j’ai passé l’âge d’apprécier la trop grande promiscuité des lieux. Et après deux semaines de suite dans des dortoirs, mon besoin d’intimité se faisait sentir.

En marche!

Une journée, j’ai suivi le Free Walking Tour. Gros bonheur! Pendant le trajet de 2h30, notre guide, un Américain amoureux d’Histoire, d’architecture et de street art (et de Melbourne!), nous a baladé dans la ville en nous la racontant. Le type était passionné et passionnant. Pour ajouter à mon plaisir, une sympathique jeune Irlandaise qui partageait ma chambre était de la partie. Voici quelques photos de notre parcours.

Ruée vers l'or

Un des événements marquants de l’Australie a été la découverte de filons d’or dans la deuxième partie des années 1800. Des gens de partout au monde se sont précipités vers l’Australie, particulièrement dans l’État de Victoria, attirés par l’appât du gain. La région de Melbourne s’est développée de façon spectaculaire à cette époque et Melbourne est devenue alors la ville la plus riche du monde. On trouve encore aujourd’hui traces de cette période de prospérité au niveau architectural.

Les aborigènes

Les aborigènes d’Australie sont possiblement la plus ancienne civilisation de la planète. Je ne m’étendrai pas sur le catastrophique effet que le débarquement des Européens sur leur île a eu sur eux (on sait ce qui s’est passé dans le cas des Amérindiens). Parce que même si j’ai lu à leur sujet, je ne me sens pas apte à le faire. J’espérais pourtant pouvoir les rencontrer. Malheureusement, je n’ai pas pu visiter l’Outback, où ils se trouvent principalement. J’ai bien croisé quelques aborigènes à Melbourne (genre quatre), mais sans oser les aborder (ni les photographier).

Mon seul contact avec eux aura été d’acheter quelques souvenirs (une petite toile, des petits boomerangs) peints à leur manière, par petits points. Je trouve l’art aborigène très beau et j’aurais bien voulu rapporter une toile authentique, mais j’ai dû me contenter d’un simili reproduction.

Je suis quand même allé voir une exposition à leur sujet au musée National Victoria Gallery. J’y ai pris cette photo :

Et puis voici leur drapeau. Le rouge représente la terre rouge australienne, le noir, la couleur de leur peau et le jaune, le soleil, source de vie.

Queen Victoria Market

Cet immense marché est formidable et super animé. J’y suis allée trois fois (il était à deux pas de mon auberge) et c’était différent à chaque fois. Le jour, on y trouve des kiosques de souvenirs, de vêtements et de bidules en tous genres. Il y a aussi une section de fruits et légumes et une section de produits bios. On y trouve aussi une partie intérieure avec poissonneries, boucheries, fromageries, épices et restauration. 

Pendant l’hiver, le mercredi soir, il y a le Winter Night Market. C’était super! Le marché était complètement transformé pour l’occasion. Partout des stands de bouffe, d’alcool (vin chaud, hum!) et des kiosques de trucs différents de ceux qu’on y trouve le jour. De la musique partout, plein de monde et des shows sur une grande scène.

Un tramway nommé City Circle

On trouve plein de tramways dans Melbourne. Et ils sont gratuits dans toute la partie centrale de la ville (la free tram zone). Un tramway un peu rétro appelé City Circle en fait aussi le tour. Je me suis tapé le circuit complet, juste pour le plaisir d’observer la ville.

Art de rue

Melbourne est réputée pour son street art. Partout, de superbes graffitis. En voici quelques exemples.

Silence, on tourne!

Je suis allé voir deux films au Nova Cinema dans le quartier Carlton pendant mon séjour. Pas donné, le cinéma (20$). Mais à cet endroit, on peut boire de l’alcool (bière et pop corn vont tellement bien ensemble) et on y trouve du cinéma d’auteur.

J’y ai vu un formidable documentaire sur les chats d’Istanbul (Kedi). J’ai passé trois semaines à Istanbul en 2013 et j’avais capoté sur ses chats. Il y en a partout, c’est malade! Alors quand j’ai vu qu’on passait ce film, je n’ai pas pu résister. Un bijou! Qui m’a rendue nostalgique de mon gros matou… Parlant de mon Poulet, je soupçonne qu’il soit en train de conquérir l’affection de mon beau-père, qui l'a rebaptisé Charlot (celle de ma mère était déjà acquise), et réciproquement. Ce ne sera peut-être pas si simple de le récupérer à mon retour!

J’ai aussi vu un film sur la vie de Maud Lewis, une artiste peintre canadienne, Maudie. Très émouvant.

Mon coup de coeur: Fitzroy

Mon quartier préféré de la ville est Fitzroy. J’y ai flâné pendant des heures. Une quartier un peu bohème, un peu alternatif, un peu gay. Des cafés, des pubs, des restos, des boutiques et des rues résidentielles aux petites maisons typiques.

Intermède

Bon, je m’arrête ici pour le moment. Dans mon prochain article, je parlerai des quartiers situés au sud de la ville, soit South Melbourne et St. Kilda. Je parlerai aussi des parcs et jardins de la ville. Il faudra ensuite que je rédige un article final sur l’Australie dans lequel je raconterai mon excursion sur la Great Ocean Road. À voir absolument si vous passez dans le coin!

2
Laissez un commentaire!

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Isabelle en vadrouilleMarie Ànne Cormier Recent comment authors
  Je m'abonne!  
le plus récent le plus ancien
Être informé de
Marie Ànne Cormier
Invité
Marie Ànne Cormier

Merci de nous faire voyager avec toi,,toujours aussi avide de voyage ,,,et surtout sois prudente en tout temps,’,,,,comme dirait ta maman,,,,,je crois bien,,,continue ton beau voyage et bonne chance