Népal

Himalaya, mon amour

Dans le passé, je suis allée deux fois en Inde. À chacun de mes passages, j’ai eu l’opportunité d’approcher la chaîne himalayenne en visitant des endroits comme Rishikesh, McLeod Ganj et le Cachemire. Et à chaque fois que je me suis retrouvée face à la splendeur de ces paysages, j’ai éprouvé un sentiment très fort. Quasi mystique. C’est difficile à expliquer… Comme si, dans un seul élan, je ressentais deux forces diamétralement opposées, mais tout à coup en symbiose à l’intérieur de moi : d’un côté, la conscience de mon infime petitesse dans l’univers et, en même temps, une puissante connexion à ce monde immense et illimité. La sensation d’être à la fois microscopique et infinie.

Bref, il était inévitable qu’il y ait une destination himalayenne dans mon plan de vadrouille et c’est le Népal que j’ai choisi d’explorer. Et puis j’ai toujours fantasmé sur Katmandou.

Katmandou… J’aurais aimé la découvrir dans les années peace and love,  pour faire partie de l’utopie. Mais dans le contexte actuel, le Népal se relève doucement du terrible tremblement de terre d’avril 2015. Je n’en suis pas moins enthousiaste d’aller visiter ce beau pays dans les montagnes.  

 

Pour lire les articles sur le Népal, ça se passe juste en-dessous: